Mathilde Loriaud, responsable marketing, communication et promotion commerciale du chateau Brown nous fait partager la longue histoire de la propriété, les initiatives écoresponsables du domaine depuis une dizaine d’année et les vendanges 2020. Une dégustation du chateau Brown rouge 2015 et du chateau Brown blanc 2019 met en lumière deux excellents produits de ce magnifique domaine.

vins-pessac-leognan-l-apprenti-sommelier-chateau-brown-visite-pancarte
vins-pessac-leognan-l-apprenti-sommelier-chateau-brown-visite-panneau

CHATEAU BROWN : UNE HISTOIRE QUI REMONTE AU DOUZIEME SIECLE

Le château Brown tire son nom du négociant écossais John Lewis Brown

Sur le domaine de l’actuel chateau Brown, on a retrouvé des traces de vignes remontant au 12ème siècle. En revanche, les véritables origines du domaine tel qu’il est connu aujourd’hui remontent au 18ème siècle. En 1795, le négociant écossais John Lewis Brown achète le domaine, en même temps que le château Cantenac Brown, situé dans le Margaux. John Lewis Brown fait également construire la chartreuse, qui symbolise encore aujourd’hui le château Brown.

Pendant 200 ans, le domaine connait de nombreuses péripéties…

Les propriétaires se succèdent, le domaine se développe jusqu’à atteindre 200 hectares, dont 50 hectares de vignes au début 20ème siècle. Pendant près de deux siècles, le domaine oscille entre gloire et oubli. D’un côté, le domaine est connu et reconnu puisqu’il est récompensé à de nombreuses reprises. Parfois classé dans les premiers crus de Graves, le chateau Brown remporte plusieurs médailles d’or à l’exposition internationale d’Amsterdam de 1884, aux côtés du Saint-Julien Léoville Poyferré ou du Pauillac Mouton Rothschild.

D’un autre côté, entre 1950 et 1990, le chateau Brown perd de sa superbe. Et ce pour différentes raisons. D’abord à cause de la situation économique d’après-guerre et de la main d’œuvre insuffisante, à l’instar de nombreux domaines qui périclitent après la guerre. Puis parce qu’une sérieuse période de gel détruit une importante partie du vignoble. Enfin parce que les primes à l’arrachage au profit de l’urbanisme finissent de relayer le château dans l’oubli. Pendant cette seconde moitié du 20ème siècle, le chateau Brown est très connu pour ses pommes. En effet une pommeraie renommée contribue au lustre du domaine.

Les années 1990 marquent le renouveau du chateau Brown

Depuis 1994, l’AOC Pessac Leognan assiste à une véritable renaissance du chateau Brown. En effet Bernard Barthe, homme d’affaires de l’industrie céréalière, décide d’en faire l’acquisition, car il entrevoit l’énorme potentiel du vignoble. Œuvrant avec Bruno Patrouilleau, le directeur technique, et Odile Lepetit, la directrice administrative et financière, ils décident d’arracher toutes les vignes et de les replanter en optimisant les rendements. La densité passe donc de 6500 pieds à 7400 pieds à l’hectare, afin d’augmenter la concurrence entre les pieds.

Bernard Barthe et Bruno Patrouilleau décident également de modifier l’exposition des vignes et de les replanter suivant un axe Nord-Sud. Ce travail de replantage des vignes du chateau Brown sera poursuivi, car les vignes actuelles ont une moyenne d’âge comprise entre 15 et 18 ans. Par ailleurs tous les sols sont finement analysés, afin d’optimiser le couple cépage/sol. En outre, Bernard Barthe initie la création d’un lac de rétention des eaux de drainage.

vins-pessac-leognan-l-apprenti-sommelier-chateau-brown-visite-chartreuse
vins-pessac-leognan-l-apprenti-sommelier-chateau-brown-visite-batiment-chais-raisins

J.-C. Mau reprend et bonifie le travail de B. Barthe

En 2005, Jean-Christophe Mau reprend la propriété avec sa famille. Effectivement le père de Jean-Christophe décide de vendre son négoce de vins en 2001 pour acquérir le chateau Brown fin 2004. Jean-Christophe Mau prend ainsi à son compte la gérance du domaine, ainsi que la direction technique, accompagnant Bruno Patrouilleau pour les assemblages. Financièrement l’entreprise hollandaise Cees Dirkzwager est actionnaire du chateau Brown, aux côtés de la famille Mau.

Le Chateau Brown renoue alors avec son passé glorieux

Jean-Christophe Mau poursuit bien entendu le travail hautement qualitatif entrepris par Bernard Barthe. Il lance également de nombreuses actions de communication et de promotion du chateau Brown. Il distribue ses vins sur la place de Bordeaux et les présente régulièrement aux journalistes du milieu du vin. Son action porte ses fruits puisque la presse spécialisée parle à nouveau du chateau Brown en des termes élogieux. Cette nouvelle reconnaissance replace le domaine en tête de gondole de l’appellation Pessac Leognan, notamment pour les blancs dans un premier temps.

Aujourd’hui le chateau Brown jouit d’un magnifique terroir

En 2021, le domaine est constitué de 60 hectares répartis entre plusieurs communes : Léognan, Villenave-d’Ornon et Gradignan. Sur la totalité du domaine, les vignes occupent seulement 35 hectares, dont 4 hectares qui doivent encore faire l’objet d’un replantage. D’un côté, les 5 hectares de blanc comprennent les cépages sauvignon et sémillon. De l’autre côté, le merlot, le cabernet et le petit verdot composent les 26 hectares de rouge. La composition du sol offre des conditions très favorables voire idylliques. Car de très belles graves et une remarquable veine argilo-calcaire permettent de cultiver magnifiquement les différents cépages.

vins-pessac-leognan-l-apprenti-sommelier-chateau-brown-visite-chais-barriques-chartreuse
vins-pessac-leognan-l-apprenti-sommelier-chateau-brown-visite-vignes-raisins

LE CHATEAU BROWN EST UN FERVENT DEFENSEUR DE L’ENVIRONNEMENT

2012 marque le tournant de la révolution écologique du chateau Brown

C’est véritablement en 2012, sous l’impulsion de Jean-Christophe Mau, que le domaine s’engage dans l’environnement. Et donc que le chateau Brown adopte une démarche écoresponsable globale. Non seulement parce que Jean-Christophe Mau désire protéger le personnel travaillant dans le vignoble et sa famille, puisqu’il vit sur le domaine. Mais également pour le bénéfice des consommateurs et des voisins du chateau Brown. Le domaine n’est pas certifié bio pour le moment pour deux raisons principales. Premièrement car la forte pluviométrie et la présence récurrente de mildiou militent encore pour le traitement de la vigne. Deuxièmement car les pertes de récoltes peuvent avoir des lourdes conséquences financières.

Le chateau Brown applique et promeut la biodiversité

Certifié HVE3 et partie prenante du SME, le chateau Brown veut conserver une importante fraction non cultivée de son territoire : aujourd’hui les vignes ne recouvrent que 55% du domaine. Une partie des bois est encore classée en appellation Pessac Leognan, mais les propriétaires ne veulent pas déboiser, afin de conserver cet écrin de biodiversité et de garder un vignoble à taille humaine.

Le vignoble est en effet complètement entouré par les bois et par une forêt d’acacias. Jean-Christophe Mau s’investit depuis longtemps dans un programme important de plantation d’arbres et de haies. Un rucher, un verger et une petite ferme florale bio écoresponsable agrémentent également le domaine.

Le chateau Brown utilise le moins d’intrants non naturels possibles

Depuis 2015, Jean-Christophe Mau s’adjoint les services d’ingénieurs agronomes, afin de limiter l’emploi de produits phytosanitaires et de systématiser l’utilisation de produits biologiques. Un effort important est tout d’abord apporté à la vigne elle-même. Il s’agit d’utiliser des engrais d’origine animale, de bannir les CMR et le glyphosate, de favoriser l’aération des plants, de promouvoir l’enherbement et d’effectuer le désherbage mécaniquement. Aussi le chateau Brown réalise beaucoup d’actions manuelles sur la vigne grâce aux saisonniers : les vendanges, effeuillages et épamprages notamment sont manuels.

Aujourd’hui le chateau Brown utilise 70% de produits homologués biologiques et biocontrôle, certains produits non bio étant utilisés en période de floraison, étape charnière de la viniculture. Le domaine dispose aussi d’une station météo, afin d’optimiser et de réduire les traitements. En outre, le service commercial du domaine apporte également sa pierre à l’édifice de l’écoresponsabilité, puisque le poids des bouteilles ou le packaging font l’objet de perfectionnements permettant de limiter l’empreinte carbone.

vins-pessac-leognan-l-apprenti-sommelier-chateau-pont-saint-martin-visite-hve3-hve-haute-valeur-environnementale-environnement
vins-pessac-leognan-l-apprenti-sommelier-chateau-brown-visite-raisins-raisin-vignes
vins-pessac-leognan-l-apprenti-sommelier-chateau-brown-visite-logo-sme-systeme-de-management-environnemental-environnement
vins-pessac-leognan-l-apprenti-sommelier-chateau-brown-visite-panorama-batiments-batiment

DES VENDANGES 2020 PARTICULIERES AU CHATEAU BROWN

Des rendements inégaux pour les différents cépages

Traditionnellement les vendanges sont manuelles et cette année, elles ont été masquées bien entendu. L’année 2020 a produit des rendements satisfaisants, notamment pour les sauvignons blancs, récoltés avant les sémillons. Quant aux rouges, les vendanges ont ressemblé à 2019, pour laquelle les cabernets sauvignons n’ont pas donné autant qu’escompté, car ils ont dû attendre longtemps la pluie du mois de septembre.

A météo particulière, vin particulier

En 2019 et en 2020, les conditions météo ont été similaires. D’abord un hiver humide et doux avec des pics de température à 20 degrés en février. Puis un printemps pluvieux et doux générant paradoxalement des craintes de gelée et donc une floraison assez stressante. Enfin un été très sec et un mois de juillet, marqué par un fort épisode pluvieux permettant de relancer la maturation.

Même si le chateau Brown adapte ses méthodes aux parcelles et aux millésimes, ces deux années vont donner des vins plutôt différents, conséquence directe de ce stress climatique, entre crainte du gel et sècheresse. Force est de constater que dorénavant chaque millésime apporte son lot d’angoisses, notamment à partir du mois d’avril. Et lorsque les cuves sont remplies et bien remplies, c’est la libération pour tout le personnel du chateau Brown !

Les 2020 sont très prometteurs

Les sauvignons blancs et les sémillons vont donner des vins aromatiques, charnus et équilibrés. Pour les rouges, les merlots gorgés de sucres et de fraicheur, ainsi que les cabernets sauvignons autant gorgés de soleil et d’une magnifique maturité phénolique, ont donné des jus superbes d’éclats et d’une magnifique complexité aromatique. Aussi, pour le millésime 2020 du chateau Brown, les rouges sont autant porteurs d’espoirs que les vins blancs.

vins-pessac-leognan-l-apprenti-sommelier-chateau-brown-visite-puits-raisins-vignes
vins-pessac-leognan-l-apprenti-sommelier-chateau-brown-visite-chais-barriques-vins-bois-cuve-cuves-cuvier-2

LE CHATEAU BROWN APPLIQUE DES METHODES CLASSIQUES DE VINIFICATION

Les vendanges sont manuelles pour les blancs et les rouges. Pour les blancs, on opère un tri directement à la vigne et les grappes sont envoyées dans un pressoir pneumatique. Puis les raisins blancs sont débourbés pendant un à deux jours et placés ensuite en barriques de chêne français pour réaliser l’élevage sur lies pendant huit mois.

Pour les rouges, on réalise également les vendanges à la main. Les raisins sont par la suite triés par un système de tri optique. Le chateau Brown utilise ce système depuis 2016 pour les cabernets sauvignon et depuis 2020 pour la totalité des rouges. Puis on réalise la période de cuvaison pendant 28 jours, au sein du cuvier qui date des années 1990. Dans les cuves inox, on effectue une macération pré-fermentaire à froid, ainsi que des remontages en petits volumes. Puis on réalise l’élevage en barriques de chêne français pendant 12 à 14 mois. Le chateau Brown fait appel à plusieurs tonnelleries et n’utilise que 40% de fûts neufs. En effet, afin de préserver la pureté du fruit, le reste des lots est placé en barriques du millésime précédent ou en cuves.

vins-pessac-leognan-l-apprenti-sommelier-chateau-brown-visite-chais-barriques-vins-bois-cuve-cuves-cuvier
vins-pessac-leognan-l-apprenti-sommelier-chateau-brown-visite-chais-barriques-vins-pressoir-cuve

LE CHATEAU BROWN BLANC 2019 PROPOSE UN MAGNIFIQUE POTENTIEL !

Une palette aromatique déjà exceptionnelle !

Ce magnifique Pessac Léognan est composé de 75% de sauvignon blanc et de 25% de sémillon. La robe de ce Pessac Leognan blanc présente une belle couleur dorée, d’un très beau jaune profond. Sa palette aromatique est déjà fantastique pour son jeune âge : la mangue et les fruits de la passion répondent aux agrumes. Cette palette aromatique, offrant également des arômes toastés et vanillés, est donc déjà exceptionnelle, à l’instar de la longueur en bouche de ce Pessac Léognan blanc. Ce chateau Brown blanc 2019 offre un parfait équilibre entre salinité, gras et acidité. Ce chateau Brown 2019 sera parfait avec des fruits de mer cuisinés ou des viandes blanches, voire des fromages.

Quand boire le Château Brown blanc du millésime 2019 ?

Il est recommandé de déguster le chateau Brown blanc au moins six mois après la mise en bouteille, qui se déroule au mois d’août. C’est en effet à partir de ce moment que la complexité commence à s’exprimer véritablement et qu’ainsi le plaisir prend toute sa dimension. Outre la présence d’agrumes, le temps va accentuer la salinité, le côté toasté, la rondeur et les arômes confits véhiculés par le sémillon. Le potentiel de garde de ce chateau Brown blanc est d’environ 10 ans et son apogée se situe entre 2021 et 2023.

La nature du bouchon préserve la qualité du vin

Pour le chateau Brown rouge, on utilise des bouchons 100% liège. En revanche, pour les blancs, on utilise les bouchons Diam, composés de liège purifié grâce à un procédé naturel permettant d’éliminer les molécules pouvant altérer le goût du vin. Le chateau Brown utilise les bouchons Diam classiques et Diam Origine. Ce dernier type de bouchon fait appel à une émulsion de cire d’abeilles et à un liant composé de polyols végétaux. L’utilisation de ces bouchons technologiques garantit au consommateur un produit de grande qualité sans goût de bouchon et sans risque d’oxydation prématurée. A l’instar des grands Pessac-Léognan, comme le Domaine de Chevalier, le chateau Brown fait appel à cette société française depuis le millésime 2017.

vins-pessac-leognan-l-apprenti-sommelier-chateau-brown-visite-chais-barriques-vins-bois-barrique
vins-pessac-leognan-l-apprenti-sommelier-chateau-brown-visite-salle-degustation-bouteille

LE CHATEAU BROWN ROUGE 2015 : UN PESSAC LEOGNAN FANTASTIQUE !

Habitué à jouer les premiers rôles, le blanc a tiré le rouge vers le haut

Le chateau Brown blanc 2019 est typique de l’AOC Pessac Leognan. Et pendant très longtemps c’est bien le blanc qui est connu et reconnu. Tout récemment, en 2012, 2013, 2014, 2015 et 2017, le blanc monopolise les récompenses sur la propriété, talonnant le Haut-Brion ou le Smith Haut Lafitte. Ce n’est qu’à partir de 2015 que le chateau Brown rouge reprend de sa superbe, puisqu’il estampillé coup de cœur par le guide Hachette.

Le millésime 2015 est une excellente année pour le château Brown rouge

La robe de ce chateau Brown rouge 2015 a une belle couleur rouge grenat. Composé de 55% de cabernet sauvignon, 43% de merlot et 2% de petit verdot, ses arômes offrent une magnifique palette de fruit rouges bien mûrs et de fruits confits. En effet, l’élevage en barriques permet de préserver le fruit et les arômes typiques du cabernet sauvignon. La bouche très longue est particulièrement charpentée, puissante, légèrement boisée et présente des tannins très veloutés. Ce Pessac Leognan rouge très gourmand, ample et charnu est extrêmement sensuel. D’un potentiel de garde de 15 ans, ce millésime 2015 est une excellente année, comparable à 2018 et 2020 et presque comparable à 2019, qui est un millésime exceptionnel.

vins-pessac-leognan-l-apprenti-sommelier-chateau-brown-visite-pigeonnier-chartreuse-2
vins-pessac-leognan-l-apprenti-sommelier-chateau-brown-visite-chais-barriques-vins-oeuf-beton
admin2082

Author admin2082

More posts by admin2082

Leave a Reply